L’industrialisation à grande échelle a fini par prendre le dessus sur l’habitude alimentaire humaine. Cependant, au cours de ces dernières décennies, on a remarqué que de plus en plus de personnes commençaient à cultiver leurs propres potagers. C’est naturel, vu les bienfaits que peut apporter la culture des fruits et légumes sur la santé et le bien-être. Mais est-il vraiment possible de se nourrir de manière autonome avec son propre potager ?

Pourquoi faire son propre potager ?

De la saveur et du goût pour une meilleure santé

Si vous voulez nourrir votre famille d’une manière saine et à moindre coût, oubliez les supermarchés avec leurs légumes aux goûts altérés. Avec des produits fraîchement cueillis de votre potager, vous gardez la richesse nutritionnelle de vos légumes. Leurs vitamines et minéraux essentiels sont bien conservés pour donner un apport optimal à votre organisme.

En plus, vous pouvez faire un suivi complet sur la traçabilité et la qualité des produits que vous servez à votre famille. Les produits bios et de saison que vous cultivez ne se retrouvent pas toujours au marché. Vous pouvez faire pousser ce que vous préférez manger et évitez d’ingérer des résidus de produits nocifs restés sur les légumes après cueillette.

Soucieux de l’environnement

Les cultures intensives avec l’utilisation de pesticides et insecticides, les transports de marchandises et leur consommation de carburant, tout cela peut être évité par la culture de votre potager. À quelques pas de chez vous, non seulement vous limitez votre empreinte écologique, mais les plantes de votre potager renouvelle aussi l’oxygène.

Lire aussi :  5 ingrédients indispensables à avoir à la maison pour faire ses produits d’entretien

De plus, certaines de vos ordures ménagères peuvent être bénéfiques pour votre culture. Cette forme de recyclage vous permet de créer des engrais bios ou composts qui nourrissent naturellement votre sol.

Pour le plaisir et le bien-être

Jardiner, c’est aussi un moment de partage avec votre entourage. Vous pouvez partager votre savoir-faire ou demander des conseils auprès des plus expérimentés. En créant un potager, vos enfants pourront s’épanouir par la découverte d’une activité amusante.

En bonus, entretenir son jardin potager est une forme d’activité physique. Mais il peut également être une forme de méditation. En effet, c’est reposant d’entrer dans votre jardin après une journée remplie et de ressourcer votre énergie.

Est-il possible de se nourrir de façon autonome ?

Si nos ancêtres menant une vie primitive ont pu survivre sans l’existence d’un seul marché, pourquoi pas vous ? Se nourrir de manière autonome est possible en cultivant son potager, mais il faut suivre certaines conditions, car vous ne pouvez pas être autonome du jour au lendemain.

Bien évidemment, il vous faut un lopin de terre. Il est conseillé d’avoir environ 100 m² par personne pour atteindre l’autosuffisance. Pour une famille de 4 personnes par exemple, vous devez préparer un terrain de 250 à 400 m² en automne et le laisser reposer pendant 6 à 8 mois. Ensuite, vous pouvez commencer à semer et planter au printemps.

Pour atteindre l’autonomie, il faut cultiver toute l’année des légumes selon la saison et stocker la surproduction par divers moyens comme le séchage ou la congélation. En tâtonnant, au bout de trois années, vous arriverez à définir les besoins de votre famille et assurer finalement votre autosuffisance en légumes.