Comme tous les autres cosmétiques de notre salle de bain, le shampoing se met à la page du home made. C’est facile, économique et respecte les cheveux des grands comme des petits. Pourquoi et comment le faire ? On vous dit tout !

Pourquoi faire ses shampoings ?

La vente de shampoing correspond à une grande partie du marché français avec environ 5 bouteilles vendues par seconde. Cependant, c’est également l’un des produits cosmétiques contenant le plus de composés toxiques. Les listes d’ingrédients souvent bien incompréhensibles cachent parabène, sulfates, perturbateurs endocriniens et bien d’autres produits indésirables.

Les bienfaits de choisir le homemade

Préparer ses propres shampoings n’est pas compliqué comme on tend à le penser. Les procédés sont assez simples à suivre et rapides. C’est de plus une solution économique en plus d’être performante, vu que vous pouvez l’adapter spécifiquement à vos besoins ou à ceux de votre entourage. Avec le temps et l’expérience, vos fabrications ciblent encore mieux vos nécessités et sont d’autant plus efficaces.

C’est également une excellente option pour la santé. En effet, un shampoing maison ne contient pas la collection d’ingrédients nuisibles qu’utilisent les grandes marques. Enfin, c’est une solution durable et en faveur de l’environnement. En effet, le même récipient se réutilise, ce qui diminue votre consommation de bouteilles plastique.

Shampoing solide ou shampoing liquide ?

Le shampoing solide, en fonction du nombre de têtes à laver, peut durer jusqu’à un an. Il se présente sous la forme d’un pain de savon et s’utilise directement en le frottant sur le cuir chevelu ou entre les mains pour obtenir de la mousse. Il est pratique et prend peu de place.

Lire aussi :  Pourquoi les t-shirts bio sont à la mode ?

Un shampoing liquide ressemble assez bien à ceux du commerce. Petite précision cependant, un shampoing maison liquide ne moussera pas. À bien prendre en compte avant de commencer.

Comment passer du shampoing classique au shampoing naturel ?

Le passage d’un shampoing conventionnel à une alternative naturelle est une démarche louable, tant pour la santé capillaire que pour l’environnement. Si cette transition vous interpelle, voici comment la réaliser avec discernement et efficacité.

Comprendre les enjeux. Avant de débuter toute transition, il est primordial de saisir pourquoi l’on cherche à changer. Les shampoings traditionnels regorgent souvent de substances chimiques qui, à long terme, peuvent dessécher le cuir chevelu et altérer la fibre capillaire. Par ailleurs, ces produits contribuent à la pollution de l’eau. En optant pour un shampoing naturel, vous faites le choix d’ingrédients doux pour vos cheveux et pour la planète.

Initier la transition en douceur. Introduisez progressivement le shampoing naturel dans votre routine. Commencez par alterner entre votre shampoing habituel et le naturel, permettant ainsi à vos cheveux de s’habituer. Ils pourraient, dans un premier temps, sembler plus gras ou moins dociles. Cette période d’adaptation est normale ; il s’agit de la réponse de vos cheveux à l’élimination progressive des résidus de silicones et autres agents de texture.

Découvrir le prix du savon naturel est aussi une étape à ne pas négliger. Bien que souvent perçus comme onéreux, les shampoings naturels peuvent s’avérer économiques sur le long terme. Effectivement, leur composition riche et concentrée requiert une moindre quantité à chaque utilisation. De plus, leurs bienfaits durables réduisent le besoin de produits capillaires complémentaires tels que les masques ou les sérums.

Lire aussi :  Où acheter des vêtements bio ?

Enfin, c’est nécessaire de savoir écouter vos cheveux. Chaque type de cheveu est unique et ce qui convient à l’un ne sera pas nécessairement idéal pour l’autre. N’hésitez pas à tester différents produits, à lire les étiquettes et à privilégier ceux certifiés biologiques ou éco-responsables. Vos cheveux vous remercieront en arborant brillance, douceur et vitalité.

 

Deux recettes faciles et rapides

Recette de shampoing solide

Voici une recette de base que chacun peut adapter suivant sa nature de cheveux. Pour cela, il suffit de choisir l’huile végétale et les huiles essentielles en fonction des propriétés recherchées.

Pour cette recette, il vous faudra :

  • 60 gr tensioactif
  • 10 gr poudre pour cheveux (Shikakai ou Cidr pour les cheveux colorés)
  • 20 gr d’huile végétale
  • 15 à 20 gouttes d’huile essentielle
  • 10 gr d’eau

Mélangez au bain-marie le tensioactif, la poudre ainsi que les huiles végétales. Hors du feu, ajoutez-les huiles essentielles. Placez ensuite la pâte obtenue dans un moule et laissez sécher 24 heures avant sa première utilisation.

Recette de shampoing liquide

Voici un exemple de shampoing liquide pour cheveux secs. Il vous faudra :

  • 20 gr de savon de Marseille
  • 40 cl d’eau
  • 1 cuillère à soupe de miel
  • 1 cuillère à soupe d’huile de coco
  • 1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude
  • 10 gouttes d’huile essentielle, selon vos envies

Râpez le savon de Marseille puis faites-le fondre au bain-marie avec un peu d’eau. Laissez refroidir jusqu’à ce que cela durcisse. Ensuite, ajoutez le bicarbonate de soude et les huiles essentielles. À ce moment, si la consistance vous parait trop compacte, vous pouvez ajouter un peu d’eau. Finalement, ajoutez l’huile végétale et voilà un shampoing tout prêt.

Lire aussi :  Les potagers partagés : se reconnecter avec la nature dans une ambiance conviviale