La montée des comportements écoresponsables questionne sur beaucoup de produits du quotidien. L’un d’eux s’installe comme un grand changement zéro-déchet : la serviette hygiénique lavable. Est-ce vraiment une bonne option ? Retour sur un nouvel allié menstruel.

Polémique : les serviettes hygiéniques jetables

Une protection hygiénique s’utilise comme sécurité lors de l’arrivée des règles. Elle permet d’absorber le sang et ainsi d’éviter les fuites. Pour cela, il suffit tout simplement de l’attacher au sous-vêtement. Elles servent également lors de fuites urinaires, après un retour de couches ou après toutes opérations.

Cependant, dernièrement les rayons de protections féminines sont à l’abandon. La cause ? Des composés toxiques font partie intégrante de leur processus de fabrication et entrent directement en contact avec une des parties les plus sensibles du corps de la femme.

Côté chiffre, une femme utiliserait 10 000 à 15 000 serviettes hygiéniques tout au long de sa vie. Un constat dramatique pour l’environnement, d’autant plus qu’une protection périodique nécessite au moins 500 ans pour se dégrader en milieu naturel.

Des serviettes lavables ?

Les protections lavables reviennent en force récemment. C’est une alternative aux serviettes jetables du commerce. Tout comme leurs cousines, elles sont absorbantes et imperméables, mais leur avantage est qu’elles sont réutilisables. Il est possible de les utiliser conjointement à la cup menstruelle ou bien en protection unique tout le long des menstruations.

Les avantages

Communs avec leurs homologues jetables, les irritations disparaissent par l’utilisation de matériaux doux comme du coton ou du chanvre. Elles sont aussi exemptes de toutes substances chimiques ou de parfums artificiels. De plus, elles s’utilisent exactement comme des serviettes hygiéniques jetables et plusieurs tailles ainsi que capacités d’absorptions sont disponibles en fonction des besoins.

Lire aussi :  Pourquoi les t-shirts bio sont à la mode ?

Autre avantage, c’est un choix responsable envers la nature. Utiliser des serviettes lavables réduit considérablement nos déchets et, par conséquent, la pollution environnementale. Ceci évite de même la production de toxines dangereuses pour nous et l’écosystème.

C’est enfin une bonne façon d’économiser. En tout, une femme dépenserait environ 3000 euros tout au long de sa vie pour ses achats menstruels. Utiliser des alternatives comme des serviettes hygiéniques lavables, d’une durée de vie de 5 à 10 ans, évitent grandement ces dépenses.

Et inconvénients

Pour certaines, la serviette hygiénique lavable est une option peu confortable. Elle se sent plus et reste parfois difficilement en place. De plus, son utilisation rajoute une contrainte de stockage. Elles ne peuvent pas être jetées directement et doivent être conservées jusqu’au lavage.

Puisqu’on parle de nettoyage, les serviettes doivent être lavées à 60°C minimum pour éliminer correctement les résidus de sang. Et ceci représente une certaine utilisation d’énergie. Il est ainsi recommandé de les mélanger au linge de maison pour éviter les machines à répétition.

En conclusion

Notre avis : top. La serviette hygiénique lavable est une option sûre pour notre santé et pour l’environnement. C’est une étape écoresponsable importante malgré les quelques désagréments qu’elle occasionne. Le marché s’est dernièrement vraiment élargi et il ne faut pas hésiter à se renseigner avant de faire son choix.