La filière bio et la philosophie du « consommer local » ont redonné un coup de fouet aux ventes de jus de fruits. Dans un secteur de l’alimentation en stagnation depuis plusieurs années, le « produit en France », bon pour la santé et accessible, s’impose pour les jus de fruits. Les grandes marques n’hésitent pas à mettre en avant leurs bienfaits pour nous séduire. Santé, provenance et accessibilité se retrouvent très souvent dans la communication autour du jus de fruits et des nectars.

Point sur les jus locaux et jus bio

Aujourd’hui, la majeure partie des jus de fruits et nectars que nous consommons sont produits en France. On dénombre une quarantaine de fabricants sur l’ensemble du territoire. En moyenne, par an et par habitant, nous buvons 26 litres de jus de fruits. Et même si nos enfants en boivent bien plus souvent et en plus grande quantité, on estime qu’un peu plus de 40 % des adultes en consomment quotidiennement. Cependant, « produits en France » ne signifie pas forcément filière courte et encore moins bio. En effet, la matière première, comme les fruits ou le concentré, dépend encore largement de l’importation.

À la recherche de plus de naturalités, de qualité et de goût, notre philosophie de consommation plus responsable dans le secteur alimentaire, nous nous orientons de plus en plus vers les jus locaux et/ou bio. Avec une croissance constante des ventes, le segment des jus de fruits et nectars bio a été un moteur pour l’ensemble du marché ces dernières années. Parmi les dernières tendances, les producteurs locaux sont mis en avant par les géants du secteur. Répondant à notre demande croissante du « made in France », les offres régionales comme le « jus de pomme du Val de Loire » ou « le jus de raisin du Languedoc » fleurissent dans les rayons, avec même, dans certains cas, la photo du producteur figurant sur l’étiquette.

Lire aussi :  Tout savoir sur l'alimentation bio pour chats

Côté goût, en ce qui concerne les arômes, le segment bio est un reflet du marché des jus de fruits classiques, avec le jus d’orange, le jus de pomme et le multi fruit en tête des ventes. Nous retrouvons également toutes les variantes dites « pur jus », « concentré » ou « nectar », etc. Consommer bio, c’est choisir de boire sans pesticides, sans produits chimiques ni OGM, mais également avec davantage de nutriments et d’antioxydants. Sans oublier une teneur plus forte en fibres, en vitamine C, en fer et en magnésium. Par ailleurs, le 100 % pur jus est, dans la plupart des cas, sans sucre ajouté, juste des fruits pressés, cueillis à maturité et donc avec un goût très affirmé.

Le prix des jus, un inconvénient ?

Le seul bémol reste néanmoins le prix, un vrai frein à l’achat dans cette catégorie de produits. Cependant avec la démocratisation de la filière bio et de la philosophie du « consommer local », la concurrence que se font les grandes marques dans ce secteur, des offres économiques « bio » émergent dans les rayons.