On assiste depuis quelques années au boom de l’alimentation bio en France, largement plébiscitée pour ses nombreux bienfaits sur la santé par les scientifiques. Les aliments issus de l’agriculture et des élevages biologiques sont de plus en plus consommés en France. La sensibilisation des consommateurs envers l’alimentation a favorisé la reconversion de beaucoup d’entre eux vers ce type d’alimentation.

De nombreuses études ont permis de démontrer que les aliments biologiques étaient plus bénéfiques pour la santé que ceux qui sont issus de l’agriculture conventionnelle de masse, ceci dit, ces aliments offrent un apport nutritionnel meilleur et permettent de prévenir contre certaines maladies chroniques.

Manger bio : comment y arriver ?

Adopter un régime alimentaire bio présente beaucoup de bienfaits pour la santé. En effet, les études menées sur les produits issus de l’agriculture conventionnelle et des élevages intensifs favorisent l’apparition de plusieurs pathologies comme les différents cancers, et ce, en raison de l’utilisation des pesticides et des produits chimiques comme les OGM et les hormones de croissance qui sont très néfastes pour la santé.

Les produits bios sont quant à eux, cultivés dans le respect de la nature et des ressources naturelles, des solutions naturelles sont utilisées pour remplacer les produits chimiques. Pour changer de régime alimentaire et se tourner vers le bio, il faut choisir les bons aliments, à savoir les aliments libellés AB (Agriculture Biologique) en ce qui concerne les fruits et légumes.

Ces derniers sont vendus dans la plupart des grandes surfaces en France, mais vous pouvez tout de même raccourcir le circuit et vous fournir chez des agriculteurs pratiquant ce mode d’agriculture. Vous aurez ainsi la garantie que vos aliments ne contiennent aucune trace de pesticides, d’engrais ou d’OGM, mais sont parfaitement naturels et riches en nutriments.

Lire aussi :  Point sur l’emprise de l’industrie sur le bio

Pour ce qui est de la viande, les éleveurs bios n’utilisent pas d’hormones artificielles ni de traitements antibiotiques, mais nourrissent leurs animaux avec des aliments, eux aussi, issus de l’agriculture biologique.

Il ne s’agit pas seulement de manger bio, mais aussi, de vivre et de réfléchir bio. En vous tournant vers ce mode de consommation, vous contribuez à la préservation de la nature et à la réduction de l’impact de l’agriculture sur la terre, l’eau et les ressources naturelles.

Les bienfaits du bio pour la santé

Le bio a plusieurs bienfaits, que cela s’agisse de la santé des consommateurs ou de la nature, ce mode de consommation offre de nombreux avantages. Parmi les bienfaits du bio, vous avez :

  • La réduction du risque d’obésité chez plus de 31 % de la population mondiale, c’est le résultat d’une étude menée par le journal anglais Environnemental Health ;
  • La réduction de l’exposition des consommateurs aux pesticides et aux engrais chimiques, car dans l’agriculture biologique, on utilise le fumier et les animaux en substitution à cela ;
  • La protection du développement cognitif des enfants compte tenu de l’absence des pesticides dans les aliments biologiques ;
  • La protection du système nerveux contre l’agression des insecticides et des engrais chimiques sur les nerfs ;
  • La diminution des risques des maladies chroniques comme le diabète et les maladies cardiovasculaires.

En plus de ces bienfaits sur la santé, les aliments bios sont nettement plus riches en nutriments. Ceci s’explique par la durée plus longue entre la semence et la récolte, permettant aux fruits et légumes de concentrer plus lentement leurs nutriments.

Lire aussi :  La complexité pour les agriculteurs à respecter les normes bio en restant productif

Ceci a aussi une influence sur le prix de ces aliments, ils sont plus chers à cause de la nécessité d’une main d’œuvre plus importante pour leur récolte et de leur rendement moins important que les aliments de l’agriculture intensive. D’un point de vue gustatif, les fruits et légumes bios ont un meilleur goût en raison de leur culture à l’air libre, cela leur permet de développer plus d’arômes naturels.